Les réponses à vos questions concernant le gazole et les moteurs diesel.

Dossier en deux parties: 

Une première partie sous forme d'entretien / reportage avec un diéséliste,  la deuxième partie comprenant des questions diverses que vous pouvez-vous poser.

******************************************************

1ère partie.

Entretien avec Eric PUISSANT, représentant les additifs SILUB, diéséliste de formation .

 Merci pour son concours.

Vous pouvez également lui poser directement vos questions personnelles en cliquant sur son nom.

Que pensez de la fiabilité des moteurs "common-rail" par rapport à ceux de l'ancienne génération?

Je pense que les moteurs fabriqués actuellement par les constructeurs sont de plus en plus fiables. La technicité, sur le plan injection notamment, étant de plus en plus sophistiquée demande incontestablement l'utilisation d'un carburant de bonne qualité. A défaut, les conséquences peuvent parfois se révéler très graves (grippage de la pompe haute pression ou des injecteurs par exemple), réparations très onéreuses et malheureusement pas toujours prises en charges par le concessionnaire de la marque.

 

Comment améliorer la fiabilité de ces moteurs?

Le respect des règles d'entretien et le comportement de conduite sont et resteront encore pour longtemps d'une grande importance, non seulement sur la durée de vie du véhicule, mais aussi à l'égard de sa valeur de revente. Après avoir utilisé votre véhicule, essayez dans la mesure du possible, de faire le plein pour limiter le risque de condensation dans le réservoir. Si votre filtre a gazole est équipé d'un système de purge, actionnez le régulièrement. Traitez en permanence votre carburant.

 

Le choix de la marque du gazole a t'elle une importance?

Question à laquelle il est difficile de répondre. Plusieurs comportements peuvent être adoptés par les usagers. Certains se servent dans les grandes surfaces, d'autres font plutôt confiance aux grandes marques. N'oublions pas non plus les garagistes qui ne donnent pas toujours le même avis, au même titre que les revues spécialisées. Avant d'affirmer qu'il serait préférable de choisir telle marque de carburant plutôt qu'une autre, je pense que les revendeurs devraient tous nous dire si les produits qu'ils commercialisent comportent des additifs ou pas. 

Si c'est le cas, qu'ils nous apportent plus de précisions sur leurs actions. Ce qui est loin d'être le cas actuellement. Pour plus de précaution, je pense qu'il est conseillé de traiter le gazole que l'on achète avec un additif. Au consommateur de trouver le bon produit, performant et économique. De notre côté, nous avons essayé d'améliorer de la meilleur manière, deux critères que nous estimons des plus importants: la combustion du carburant,  la lubrification des organes d'injection  et la qualité de pulvérisation des injecteurs. En utilisant un gazole ordinaire additivé, je pense que l'on obtient un excellent produit. 

 

Votre site Internet www.puissant.com fait état de témoignage ou il est question d'économie de carburant. Comment peut on arriver à un tel résultat?

A partir du moment ou l'on  intervient sur les critères que je viens de préciser, l'on ne peut qu'obtenir de bons résultats. Le moteur tourne "plus rond", plus régulier. De plus en plus de transporteurs routiers traitent leur carburant avec des résultats significatifs.

 

Doit-on traiter plutôt un véhicule  récent ou un véhicule ancien?

Pour un véhicule récent, c'est préserver l'état de propreté des injecteurs, de la segmentation, tandis que sur un véhicule plus ancien, c'est rétablir l'état de propreté de ces différentes pièces , après un ou deux pleins consommés. Il y a automatiquement une réduction des fumées d'échappement, un meilleur rendement, une baisse de consommation.

 

Existe t'il une norme (ou tolérance) concernant l'eau dans le carburant?..

D'après la norme en vigueur, la teneur en eau ne doit pas dépasser 200 milligrammes par kilo de gazole. Ce qui ne veut pas dire grand chose, vous le reconnaîtrez. Il est dommage que les pompes à carburant ne permettent pas au consommateur de vérifier lui même et avant de se servir, la teneur en eau du produit. Je pense que dans ces conditions, les revendeurs de carburant seraient certainement plus attentifs sur l'état de propreté de leurs cuves, et peut-être sur les conditions dans lesquelles les carburants sont transportés.

 

Merci Monsieur PUISSANT d'avoir répondu aux questions que pouvait se poser les camping-caristes.

Reportage sous forme de questions / réponses réalisé en septembre 2002

**************************************************************

2ème partie. Questions diverses.  

(Ces réponses trouvées sur différents forums ou sites automobiles, n'engagent ni Mr PUISSANT, ni le webmaster de ce site)

 

Comment aider à la lubrification de la pompe à injection pour un véhicule neuf ou ancien?..

Le fait de rajouter un verre d'huile de synthèse 2 temps dans le carburant tous les deux pleins, assurera ce rôle. 

 

Existe t'il différents gasoil?.. Lesquels?.. Pourquoi?..

Il existe le gazole d'été, et celui d'hiver qui contient moins de paraffine que le premier. La paraffine ayant tendance à se figer avec le froid, ce qui provoque le colmatage des filtres à gazole. La température à laquelle se fige la paraffine est appelé "point de trouble". 

 

Doit-on ajouter des additifs ?..

Il faut en utiliser, oui, mais pas en abuser. Pour le gazole que l'on trouve dans certains pays, notamment les pays de l'Est, le rajout d'additif est fortement conseillé, voir obligatoire vu la qualité parfois douteuse du carburant.  

 

Que se passera t'il, si après avoir additivé un carburant, l'on arrête le traitement?..

Le moteur se ré-encrassera progressivement et les performances s'en trouveront réduites.( nervosité, consommation, etc..)

 

J'ai entendu parler de bactéries dans le gazole. Qu'en est-il?..

Cela provient principalement de la condensation des carburants due à la perte du souffre dans le gazole depuis 1996. Les conséquences d'un tel phénomène peuvent s'avérer très graves pour le moteur.

 

Le gazole "bout". Est-ce vrai?..

Absolument. Pour pouvoir brûler, le gazole doit passer de l'état liquide à l'état gazeux. Donc le gazole "bout" à une température comprise entre 150 et 350 °c. Le point bas de l'ébullition facilite les démarrages à froid, tandis que le point haut est synonyme de puissance. 

 

Tous les gazoles se valent t'ils?..

Hélas, la réponse est non. Il faut savoir que la réglementation française n'impose pas l'adjonction d'additifs dans les bases de carburants. C'est pourquoi seuls les carburants de marques sont additivés par les pétroliers. C'est ainsi que si le carburant est destiné à une grande surface, il sera livré en base carburant brut et ne contiendra aucun additif, alors que si il est destiné à une marque, il sera additivé. Ces additifs étant spécifiques à chaque marque et incorporés dans les citernes au moment du chargement, avant livraison, dans les dépôts de stockage. 

 

SOMMAIRE

©PL65-2002