Fiche Pratique n°1 (Source Camping-car Magazine.) 

n°128

CRÉATION D'UNE AIRE DE SERVICES

Les besoins des camping-caristes ?
  • Ils sont plus d'un million en Europe à remplir régulièrement leur réservoir d'eau propre (entre 100 et 130 litres) : leur consommation d'eau est en moyenne de 30 litres par jour et par personne.
  • Tous les deux jours, ils doivent vider leurs réservoirs d'eaux usées (appelées eaux grises).
  • Il leur faut aussi vidanger les toilettes chimiques (eaux noires) régulièrement, tous les trois à quatre jours.
  • Enfin, chaque soir, ils recherchent une solution de stationnement nocturne, sans la contrainte d'une réservation, et sans obligation de séjourner dans un camping

Aires de services :
Plusieurs options possibles

  • Il est possible d'équiper un parking d'une borne multiservices (avec point d'eau, vidoir, éventuellement électricité), mais il est envisageable de créer une aire de services sans pour autant proposer une solution de stationnement. Le risque est alors de voir un ou deux véhicules squatter pour la nuit une aire réservée uniquement aux services, surtout s'il a une prise électrique.
  • Les services (eau et vidange) peuvent être fournis par l'intermédiaire soit d'une borne artisanale (réalisée en béton), soit d'une borne de type industriel.
  • Aire gratuite ou payante ? Dans les régions à forte fréquentation touristique, la fourniture gratuite d'eau et l'entretien de l'aire risquent de coûter cher à la municipalité. Les communes les moins fréquentées auront intérêt à proposer des services gratuits s'ils veulent attirer la clientèle camping-cariste.
  • Paiement par jetons ou pièces ? L'usage des jetons limite le vandalisme, mais exige un ou plusieurs points de vente (bar, épicerie); inconvénient : ils ne sont pas ouverts en permanence; avantage : cela favorise les contacts et fait fonctionner le commerce local.
  • A quel tarif ? Les camping-caristes ne doivent pas se sentir rackettés. Ils acceptent de payer en moyenne 10 F pour un plein de 100 litres d'eau, 10 F pour une heure d'électricité. Un tarif de 20 à 30 F pour le stationnement nocturne constitue une moyenne tout à fait honnête

La réglementation

  • Une personne privée peut se lancer dans la création d'une aire de services aussi bien qu'une municipalité ou une société commerciale (terrain de camping).
  • Au préalable, il faut vérifier que le POS, consultable en mairie, n'interdit pas une telle implantation.
  • La réglementation pour la création d'une aire de services par un particulier peut être assimilée à celle d'un terrain de camping rural ou à la ferme, ce qui limite à six le nombre d'équipages et d'emplacements de parking. Il faut demander l'autorisation du maire et lui soumettre un plan avec les indications de raccordement (eau, électricité, tout-à-l'égout).
  • Pour le création d'une aire communale, la municipalité aura les coudées plus franches; puisque c'est elle qui réglemente le stationnement, rien ne l'empêche de réserver aux camping-cars un parking sans limitation de places. En revanche, elle pourra, par arrêté, limiter la durée du stationnement.
  • Les gestionnaires de camping peuvent sans autorisation spéciale créer une aire de services à l'entrée de leur terrain à condition que le nombre d'emplacements ne dépasse pas 10 % de l'ensemble des emplacements du terrain, que chaque emplacement sur sol stabilisé ait une surface minimale de 35 m², et que la durée du stationnement soit limitée à une nuitée, renouvelable le cas échéant

Fiche réalisée par Jean-Pierre DUBAN avec le concours photographique du MOTORHOME CLUB BELGE

fiche pratique 2 Retour au sommaire