Le gaz dans le camping-car.

Ceci n'a pas pour but de vous indiquer comment installer le gaz dans le camping-car, mais simplement de vous expliquer le rôle du gaz et le fonctionnement de ses accessoires. 

  1. Butane ou propane ?
  2. Le contenant et le contenu.
  3. Le détendeur.
  4. Le pré-détendeur.
  5. L'inverseur automatique.
  6. Les vannes.
  7. Les canalisations.
  8. Le contrôle d'étanchéité.

Butane ou Propane?

Les deux gaz liquéfiés au départ, se vaporisent à l'utilisation  avec la chaleur du milieu ambiant. La vaporisation du  butane n'est pas possible en dessous de zéro degré, tandis que le propane se transforme en gaz jusqu'à moins quarante degrés. C'est pourquoi nos camping-cars sont équipés au propane, ce que recommande d'ailleurs la norme NF 56 200. Ceci est la seule restriction à l'usage du butane.

Lorsque l'on ouvre un robinet, la pression diminue dans la bouteille et le gaz s'évapore. (ébullition-->vapeur-->gaz). Pour que cela fonctionne, il faut que la température extérieure soit supérieure à celle de l'ébullition, car la chaleur nécessaire à la vaporisation est prise dans le liquide gazeux lui-même, lequel se refroidit progressivement. Pour conserver sa température d'ébullition, le gaz récupère de la chaleur au travers la paroi de la bouteille. C'est pourquoi il arrive parfois à une bouteille de givrer, par basse température et avec un débit continu.

Le débit d'une bouteille est donc lié à la température et à la durée d'utilisation. Par exemple, une bouteille de butane de 13 kg à une température de 15 °C aura un débit moyen de 1600g/h pendant 15 mn,  puis de 800g/h au bout d'une heure, et de 400g/h en continu. A une température de 5 °C, le débit ne sera plus que de 200 g/h. Sachant qu'un chauffage de 2500 mth consomme environ 220 gr, l'appareil aura donc du mal à fonctionner correctement. En propane,  pour cet exemple, le problème de débit  dû à la température ne se serait pas posé.

Le contenant et le contenu.

Quelle bouteille choisir ?.Pour les bouteilles ménages dites de 13kg, en réalité entre 12 et 15 kg de gaz, le poids réel de la bouteille est d'environ 25 à 28 kg, pour une hauteur de 58 cm et un diamètre de 30,6 cm. Que ce soit pour le butane comme pour le propane. Il existe également des bouteilles de 7,5kg gaz. Et maintenant les mini bouteilles de 6kg gaz, hauteur et diamètre 31 cm, mais nécessitant un raccord spécial pour l'utiliser sur le circuit traditionnel d'un camping-car.

En France, toutes les bouteilles sont équipées avec une sortie filetée mâle de 21,7 x 1,814, pas à gauche. Pour l'étranger, il est prudent d'avoir des raccords internationaux permettant l'adaptation des bouteilles étrangères.

Le détendeur.

Dans la bouteille, le gaz est sous pression. A 15°C, la pression pour du propane sera de 7,5 bar  et de 1,7 bar pour le butane, et variant avec la température. C'est la haute pression qu'il faut transformer en basse pression .C'est le rôle de détendeur. Un clapet mobile réduit ou augmente le débit suivant la  pression. Un ressort taré suivant le gaz utilisé, contrôle la pression en sortie. 28 mbar pour du butane, 37 mbar pour du propane. Il y a deux types de détendeurs. La classe 1 (1,3kg/h en propane) et la classe 2 ( 4 à 5kg/h en propane). Pour les camping-cars, seule la classe 1  est à utiliser, avec ou sans robinet déclencheur de sécurité.

Classe 1 (1,3kg) et classe 2 (2,6kg) pour le butane. 

Il existe maintenant une détente à 30 mbar, ce qui évite de choisir entre  le butane ou le propane, et ne nécessite donc qu'une détente en sortie de bouteille, le pré-détendeur n'existant plus. Au détriment de la sécurité. En effet, si un problème surgit  entre la sortie du détendeur 30 mbar et l'appareil, le gaz continuera à sortir. Ce qui avec le détendeur-déclencheur à 37 mbar ou 28 mbar ne peut pas se produire, celui se déclenchant au moindre problème en bloquant l'arrivée du gaz en aval ( excès de débit en cas d'arrachement d'un tuyau souple par exemple), mais aussi en amont (baisse importante de pression en cas de fermeture et de réouverture d'un robinet ). Car l'on ne peut pas installer une détente primaire à 30 mbar et un détendeur/déclencheur à 37 ou 28 mbar sur le même circuit. Dans un cas la pression de sortie de la première détente est trop forte, dans l'autre cas elle est trop faible. 

Il faut également se souvenir, qu'il est INTERDIT d'utiliser du propane sur une installation butane, et vice-versa.  

schéma 1: installation sous 37 mbar propane        schéma 2: installation sous 30 mbar butane/propane

Sur le premier schéma, la sécurité entre 1 et 2, et entre 2 et 3 existe. Sur le deuxième schéma, entre 1 et 2 il n'y a plus de sécurité.

En image, comment fonctionne un détendeur de sécurité : Cliquez ici  

Le pré-détendeur.

  Il sert à diminuer la pression  à la sortie de la bouteille.( en plein soleil, une bouteille de propane peut atteindre une pression de 15 bars, soit 15kg, alors que sa pression normale est de moitié.). Un pré-détendeur n'est qu'un détendeur haute pression, qui descendra le butane à 600 mbar. Pour le propane ,il aura un limiteur de pression incorporé, ce qui est en fait un double régulateur de pression permettant de pallier une défaillance de la première détente réglée à 1,5 bar. Ce régulateur est réglé a 1,750 bar pour pouvoir se déclencher si la pression monte en aval.( cas de dépôt ou saleté dans la première détente).

L'inverseur automatique.

Comprenant deux entrées et une sortie, il permet une alimentation en continu. C'est en fait deux détendeurs haute pression réunis dans un seul appareil dont on peut faire varier le tarage, donc la pression. Permet la mise en service de la seconde bouteille quand la première est vide ou quand elle commence à givrer. La première détente est réglée à 1,5 bar, la seconde à 0,850 bar ferme le clapet. La première bouteille étant vide, la pression de la première détente devient inférieure à 0,850 bar, le clapet de la seconde détente s'ouvre, et la deuxième bouteille entre en service. Mais son détendeur reste taré à 0,850 bar. C'est pourquoi il faut tourner le robinet de l'inverseur pour rétablir 1,5 bar sur la deuxième détente. C'est pourquoi il y aura fuite de gaz en voulant changer la bouteille vide si l'on oublie de tourner le robinet. Un indicateur de réserve et de service est recommandé. Il peut-être indépendant de l'inverseur ou incorporé à celui-ci.

Problèmes et solutions concernant le magiscope:

1- L'indicateur est rouge et la bouteille n'est pas vide:

* le filtre est colmaté

2- L'indicateur est rouge et le gaz n'arrive pas: 

*la bouteille de service est vide et celle de réserve est fermée

*la température ambiante est trop basse

*le filtre est colmaté

*une chute de pression s'est produite ( tuyauterie pincée ou obstruée)

En image, comment fonctionne l'inverseur et son magiscope: Cliquez ici  

Les vannes.

Chaque appareil doit posséder sa propre vanne d'arrêt. A proximité de l'appareil sur une tuyauterie rigide, ou en amont de l'appareil avec un tuyau souple. La distance maximum entre une vanne et l'appareil ne doit pas être supérieure à 1,50 m. Vannes individuelles ou multiples, le filetage de sortie est de M20 x 150 pour écrou ou a souder. Ces vannes conviennent aussi bien pour le propane que pour le butane. 

Les canalisations.

Le calcul des tuyauteries: cliquez ici

Le contrôle d'étanchéité.

On peut effectuer ce contrôle avec le gaz servant aux appareils, sous une pression de 3 bars, depuis la bouteille jusqu'à la détente finale.

  1. Débrancher tous les appareils de pré-détente (pré-détendeurs, inverseurs, limiteurs).
  2. Monter sur la bouteille un manodétendeur réglable à 3 bars. Le raccorder à la tuyauterie avec une lyre souple ayant une entrée et une sortie en M20 x 150 et un raccord double mâle.
  3. Débrancher les détendeurs  et mettre en pression en ouvrant la bouteille. Quand les 3 bars sont atteints, fermer la bouteille, attendre 5 mn et vérifier la pression au manomètre.
  4. Si la pression n'a pas changée, l'installation est bonne. Sinon rechercher la fuite à l'aide d'un aérosol genre Détecto. 

Pour le contrôle depuis la détente finale jusqu'au robinets d'arrêts des appareils, la pression de contrôle est de 150 mbar. 

  1. Brancher le manodétendeur soit après la sortie du détendeur, soit à l'arrivée des appareils d'utilisation.
  2. Attendre 5 mn et contrôler la pression.

Rebrancher tous les appareils de détente et contrôler de nouveau avec un aérosol détecteur de fuites.

                                                                                                               

     ©P.L Novembre 2000