A quoi ça sert ?

La fonction première est bien entendue la recharge des batteries, et la compensation de l’énergie utilisée quotidiennement.

Les panneaux fonctionnent toute l’année, et pas seulement quand il y a du soleil. Bien sur, le débit sera plus faible, en hiver notamment.

Les panneaux solaires offrent aux camping-caristes une relative liberté d’autonomie électrique, sous conditions d’avoir une installation parfaite.

Les différents panneaux.

Ils sont composés de cellules photovoltaïques, chacune de 0,5volt reliées entre elles,  toujours au silicium, et se divisent en trois catégories :

Ø      Au silicium amorphe, peu adapté au camping-car. Rendement très faible. Teinte brune.

Ø      Le monocristallin, qui est un germe de cristal de silicium issu de la recherche spatiale. Offre le meilleur rendement. Teinte bleue/ noire. Il a l’avantage de réagir à un très faible éclairage, tout comme l’amorphe. 

Ø      Le polycristallin, est extrait d’un bloc de silicium.(fabrication plus rapide). Teinte bleue azur.

La puissance des panneaux, s’étale de 4 watts jusqu’à 110 watts. Il est possible de mettre en parallèle jusqu’à  8 panneaux.

L’installation du panneau, se fera sur le toit du camping-car. Mais pour que le panneau ait son rendement maximal théorique, celui-ci doit donc se trouver constamment orienté vers le soleil. Un panneau à plat sur le toit, verra son rendement chuté. Du peu qu’il y ait une zone d’ombre, et c’est prés de la moitié du rendement du panneau qui est perdu. L'air doit circuler sous le panneau pour éviter humidité et échauffement.  Il doit être légèrement incliné pour permettre à l'eau de s'évacuer. 

La régulation.

A partir de 15 watts, il faut installer un régulateur de charge. Celui-ci stabilise l’énergie solaire et protége la batterie des surcharges.

La diode anti-retour intégrée au panneau empêche l’énergie de la batterie de repartir vers celui-ci.

Il existe plusieurs modèles de régulateurs de différentes puissances. Du plus simple au plus sophistiqué, ils ont tous la même fonction. 

Quel régulateur?

Le calcul du régulateur se fait en fonction du courant de court circuit du panneau, multiplié par un cœfficient de 1.3.

Pourquoi 1.3?. Parce que chaque cellule photovoltaïque d'un panneau fait 1.3w.

Exemple:   courant de cc 3.30A x 1.3 = 4.29A.   Prendre un régulateur mini de 5A

Les batteries.

Sans une batterie adéquate, vous risquez d’être fort déçu par le solaire. En effet, une batterie traditionnelle ne peut convenir, car mal adaptée aux cycles de charge et de décharge.

Une batterie de démarrage est conçue pour délivrer un courant très fort pendant un temps très bref, et ignore la décharge profonde. En usage camping-car, la décharge peut atteindre 80% de la capacité de la batterie. Et sur une seule étape, alors que la décharge d’une batterie de démarrage, en usage véhicule, ne dépasse pas 30%.

Et ceci grâce à l’alternateur.

Il faut donc utiliser une batterie semi-stationnaire à décharge lente, avec l’installation du panneau solaire. Ces batteries peuvent supporter une décharge jusqu’à 80% de leurs capacités.

Une batterie de démarrage sera « morte » au bout d’une soixantaine de cycles, alors que la semi-stationnaire supporte 500 à 600 cycles, ce qui correspond à une durée de vie moyenne d’environ 5 ans avec une charge d’entretien sur secteur.

Plus la décharge sera lente, plus la capacité énergétique sera grande. Exemple avec la batterie Energy de Hoppecke :

Ø      80 Ah pour une décharge en 5 heures, 95 Ah pour 20 heures, 110 Ah pour 100 heures.

Rappel: La décharge maximum d'une batterie solaire est en moyenne de 65% contre 35% pour une batterie auxiliaire classique et 30% pour une batterie de démarrage.  

Calculs de puissance pour une batterie:

A/jour x 1.6 (A/jour étant la puissance journalière nécessaire et 1.6 étant le coefficient de surconsommation)

Ex : 20 Ah/jour x 1.6 =  batterie nécessaire de 32 Ah

 

Autre calcul :choisir la capacité de la batterie en fonction de l’autonomie souhaitée :

Ah/jour x 1.2 x 1.1 x nombre de jours d’autonomie souhaitée = capacité batterie 

Ah/jour correspond à la puissance journalière utilisée----1.2 correspond à la décharge à 80% de la batterie----1.1correspond au coefficient de sécurité.

Ex : 20 Ah/jour x 1.2 x 1.1 x 3 jours = 79.2 Ah (80 A)

 

Calcul rapide: énergie nécessaire en Wh/jour divisé par le voltage 

de la batterie multiplié par le nombre de jours d'autonomie souhaité

divisé par le taux de décharge souhaité de la batterie. Et cela donnera la puissance de la batterie à utiliser.

Ex:170 Wh/j : 12 volts x 3 jours : 60% = 70,83 Ah

Comment fonctionne une batterie?: Cliquez ICI.

 

Comment choisir son panneau.

Quelle installation pour quelle utilisation?

Tout dépends de l'usage que l'on veut faire du solaire, mais en règle générale, on peut tabler sur ces bases:

Pour une utilisation de mars à octobre : 

Pour une utilisation hivernale montagnarde:

Pour résumer:

Usage estival: un panneau de 55 à 75 watts convient largement.(puissance crête ou nominale)

Usage hivernal: il faut compter environ 30%  de puissance en plus, soit 75 à 100 watts.

A noter qu’avec une batterie solaire, vous doublez votre autonomie, par rapport à une batterie semi-stationnaire classique .

 

Il faut également tenir compte de la perte de voltage panneau/batterie. (longueur des câbles, poussières, etc..)

Exemple : Un panneau de 55 watts délivrant 3 ampères donnera 18.3 volts.(55 : 3 = 18.3)

                  Tension de charge maximum de la batterie délivrée par le panneau:14 volts

                   Puissance réelle du panneau :14 x 3 = 42 watts 

Un panneau délivrant 1,3 Ah pendant 8 heures, permettra de compenser de 10,4 A la batterie.

Calcul  de puissance pour un panneau :

Wh/jour : H  ( H étant le temps d’ensoleillement suivant la zone ou l'on se trouve)

Si l'on à besoin de 300 Wh/jour (soit 25 A) et que le temps d'ensoleillement est de 4 heures, le panneau devra débiter 6,25 A (25:4) pour compenser la consommation de la batterie. 

Ce qui correspond à un panneau de 75 watts (6,25A x 12V), en théorie. Car il faudra compter les pertes et donc choisir un modèle au dessus. Ne pas oublier qu'il faut choisir la période la moins ensoleillée pour faire les calculs.  

    

 

Calcul du temps d'utilisation

Connaissant la puissance du panneau et la consommation journalière, il est facile de déterminer la durée d'utilisation de l'installation en autonomie totale.

Exemple: Panneau : 100 watts, consommation journalière : 152 Wh/j, batterie solaire : 105 Ah

                 Tension de la batterie : 12 volts, décharge moyenne de la batterie : 65%

                 Différence entre la consommation et le panneau : 52 watts (152 - 100)

12V x 105Ah x 65% : 52 = 15,75 jours d'autonomie totale.

Le même calcul effectué avec une batterie auxiliaire classique, aurait donné 8,48 jours d'autonomie, soit 6 jours de moins qu'avec une batterie solaire.

  

Pour vous aider à calculer votre installation, vous trouverez une fiche d'estimation à imprimer en cliquant ICI.

Carte d'ensoleillement moyen en France en Heure/jour, cliquez ICI.

En espérant que ce dossier vous aura éclairé!

© octobre 2000 (maj.janvier 2002/maj.avril 2008)