« Quelles sont les précautions à prendre et les choses à savoir lorsque l’on réceptionne un camping-car neuf ( ou d'occasion)? »

 Le document qui suit concerne la réception d’un camping-car neuf chez un concessionnaire. Toutefois, une grande partie des indications et conseils donnés peut être appliquée à la réception d’un camping-car d’occasion. Dans ce dernier cas, il y aura toutefois des points de vigilance spécifiques. Ceux-ci ne sont pas abordés ici.

 SOMMAIRE 


 AVANT D’ALLER CHERCHER LE VÉHICULE.

-  Faire assurer le véhicule. Pour ce faire, il faudra se procurer le numéro d’immatriculation (même provisoire) du CC et  éventuellement son numéro de série.

  - Le cas échéant,  s’occuper de trouver un endroit pour stationner le véhicule. Ceci est un point qu’il convient de traiter attentivement car il peut être source de fâcheuses déconvenues. Se méfier des dimensions annoncées :  se procurer les dimensions hors-tout du CC,  rétroviseurs et accessoires - ceux placés sur le toit en particulier - compris. S’assurer ensuite que celles-ci sont compatibles avec la solution envisagée. Les surprises ne sont pas rares 

- Avoir à l’esprit  que la réception  prendra au minimum une heure et demie (et souvent, plus de deux heures …) Prévoir le RdV en conséquence et se renseigner sur les horaires de la concession pour ne pas avoir à se hâter pour cause de fermeture.

 - Prévoir d’emporter :

* Ce document – en particulier le tableau – du papier et un stylo, une calculatrice, un mètre  (pourquoi pas …)

* Un bloc ou un cahier « dédié CC » à mettre dans la boîte à gants dès le retour : les listes sont nombreuses au début et les idées fusent … : Choses à mettre dans le CC -   Choses à acheter - Choses à acheter dans un magasin d’accessoires -  Questions à poser -  Aménagements à prévoir - Cotes diverses (matelas, rangements, soutes) - Choses à faire, etc.…

  CHEZ LE CONCESSIONNAIRE.

Quatre  « règles d’or » :

  *Règle d’or n° 1: Le véhicule d’abord, les papiers après.

Tout vérifier avant de faire le chèque. Les petits (ou gros …)  contretemps sont toujours beaucoup plus faciles à régler avant d’avoir signé …Après, cela va de  « facilement » à « jamais » si le concessionnaire est malhonnête … (Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas non plus du temps à passer sur la partie papiers.)

  *Règle d’or n° 2 : Prendre son temps.

On préférerait partir vite fait pour aller « jouer » tranquille un peu plus loin plutôt que de tout tester, un peu maladroitement, sous l’œil goguenard du vendeur. Mais autant s’y résigner : il faut   prendre du temps. C’est le premier moyen de limiter les éventuelles mauvaises surprises et difficultés. (Après tout, ce n’est pas si déplaisant que ça. Faire ça à deux , si possible sans enfants, et méthodiquement.)

  *Règle d’or n° 3 : Si quelque chose cloche, reporter la livraison.

Ce n'est pas une éventualité très agréable à envisager, mais il faut s'y préparer. Car dans certains cas c'est la seule option raisonnable. 

*Règle d’or n° 4 :  Faire noter sur le bon de livraison tous les points à améliorer ou à réparer.

Ne pas se contenter de vagues promesses orales.  

  LE VÉHICULE.

La préparation et la mise en route auront normalement été faites. (S’il n’y a pas eu de réelle préparation du CC, demander que le plein d’eau soit fait et qu’au moins une bouteille de gaz pleine soit installée de façon à  pouvoir tester les appareils.) Le vendeur, le chef d’atelier ou un employé vous expliquera le fonctionnement des différents appareils. Ne pas hésiter à poser des questions, même celles qui semblent les plus bêtes, surtout si vous êtes novices. Prendre des notes.

Il y aura ensuite un moment où vous demanderez à passer un peu de temps à « prendre connaissance » du CC. Il s’agira de pouvoir disposer d’un peu de temps pour pouvoir le passer en revue, tranquillement et à votre aise.

Le tableau qui se trouve à la fin de ce document reprend de façon abrégée l’ensemble des points à vérifier, dont ceux qui concernent le véhicule lui-même. Toutefois, il me semble utile de faire – ou de reprendre - les quelques recommandations suivantes :

  - Faire un  tour lent et attentif du véhicule afin de voir si il n’y a pas un choc sur la carrosserie. Il serait  très difficile par la suite de prouver qui en était le responsable … Même chose pour le toit.

  - On peut avoir la curiosité de profiter de sa visite chez le concessionnaire pour faire peser son CC. (Choisir le moment opportun …)

  - En ce qui concerne les aménagements intérieurs, il faut ouvrir et fermer tous les placards, tiroirs, portes intérieures et cloisons coulissantes, baies, lanterneaux, trappes, mettre en place les lits de dînette …

  - Ouvrir et fermer toutes les robinetteries (eau froide, eau chaude, gaz), vérifier toutes les vidanges.

  - Enfin, vérifier le contenu de tous les placards, coffres et tiroirs. Ils recèlent parfois des objets étranges dont on ne sait pas toujours à quoi ils sont destinés … (pattes de porte de frigo supplémentaire, tige de métal pour les vérins de stabilisation, raccord eaux usées, bouchons divers … ) Cela permet d’éviter au téléphone la description plus ou moins réussie de l’objet en question !

LES PAPIERS. 

Souvent, surtout si l’acheteur réside dans le même département que la concession, le vendeur  se charge de l’immatriculation définitive. Sinon, il délivre une carte grise provisoire avec une immatriculation  en WW.  

Celle-ci a  une durée de 15 jours (non compris samedi, dimanche et fêtes), Par ailleurs, il faut savoir que l’immatriculation WW  permet désormais de sortir le véhicule du territoire national, à condition de rester dans la zone européenne.

  - Si l’immatriculation est définitive, le  vendeur vous remet :  

  -Si l’immatriculation n’est pas  définitive, le  vendeur vous remet :

    ·        La carte grise  provisoire. C’est tout !

  De fait, le constructeur envoie le certificat d’homologation au concessionnaire. Celui-ci le fait suivre à l’acheteur avec un certificat de vente. L’acheteur doit alors se rendre à la préfecture / sous-préfecture muni de ces documents pour procéder à l’immatriculation définitive du véhicule.  

Si l’acheteur a laissé un peu de temps au concessionnaire (entre la réception par ce dernier du véhicule et la livraison) celui-ci aura peut-être déjà reçu le certificat d’homologation. Dans ce cas, l’acheteur repartira avec tous les documents utiles en poche.

Tous ces documents vous seront vraisemblablement remis dans un dossier qui contiendra peut-être aussi d’autres documents. Prendre le temps d’en « inspecter le contenu», même rapidement, en cas de questions éventuelles.

Bien contrôler la facture et la comparer au bon de commande (leurs montants doivent être identiques et les "offres gratuites" (accessoires, options, garanties etc...) marquées offertes !

Dans le cas d’une garantie réseau, vérifier que le vendeur vous remet bien tous les documents nécessaires (par exemple, le livret de garantie du réseau en question) et qu'il vous explique bien le fonctionnement de la mise en oeuvre de cette garantie (les visites de contrôle obligatoires et leur coût par exemple).

  LE RETOUR.

Le moment tant attendu finira par arriver ou vous devrez prendre le volant pour ramener votre CC chez vous. Deux éléments doivent absolument être pris en compte, surtout si vous n'avez jamais conduit de véhicule de ce type: le gabarit et le porte à faux.

En ce qui concerne le gabarit, bien avoir en tête la hauteur du véhicule ainsi que sa largeur, et se méfier des barres de hauteur (aux péages, parkings et stations-service en particulier …), des ponts, des petites rues de centre-ville etc.

En ce qui concerne le porte à faux, tourner « large » et ne pas hésiter à demander au passager de regarder par la fenêtre pour voir si tout se passe bien … 

Important : l’itinéraire que l’on connaît par cœur en voiture n’est peut-être pas praticable en CC … Rester très vigilant.

 

ET APRÈS.

- Procéder à l’immatriculation définitive et communiquer celle-ci à votre assurance.

- Faire poser les plaques d'immatriculation définitive.

- Trouver une concession porteur pas trop loin de chez soi. (A x Km, il faudra envisager la première visite d’entretien.)

- Faire rapidement une petite virée « locale » pour faire fonctionner en situation réelle tous les appareils (sanitaires, branchements, vidanges, stores, accessoires, etc.)  et noter toutes les questions à poser ou les problèmes à résoudre : plus tôt on s’y prend, plus on a de chances d’aboutir.

  - Être particulièrement vigilant pendant la période de garantie. Si quelque chose n’est pas conforme, ne pas hésiter à réagir rapidement : un courrier (les écrits restent …) et un coup de téléphone pour signaler le problème et voir comment le régler.

- Au bout de 500 km, resserrer les écrous des roues.

   



TABLEAU SYNOPTIQUE DES DIFFÉRENTS POINTS A VÉRIFIER  

x

EXTÉRIEUR  : A contrôler
  Carrosserie (chocs, traces, défauts ....)
  Pare-brise (joint d'étanchéité, encadrement)
  Fonctionnement des feux porteur et cellule
  Pneus et valves, y compris roue de secours (les valves pour les 5 roues doivent être métallique si pression recommandée > à 5 bars). Marque et dimensions des pneus conforme à la doc.
  Porte-vélos, barres de maintien et sangles
  Échelle et galerie
  Toit du camping-car (chocs, traces, défauts ....) et les éléments se trouvant fixé dessus
  Store (fixation, fonctionnement), manivelle du store
  Fermetures des portes et coffres extérieurs
  Fermeture centralisée (le cas échéant) 
  Vérins de stabilisation
  Fonctionnement du marchepied

x

PORTEUR : A contrôler
  Allumer TOUS les feux (clignotants, phares, feu de recul, anti-brouillard, stops ....)
  Lève-vitres
  Rétroviseurs
  Essuie-glaces et lave-glaces
  Ouverture du capot et emplacements bouchons huile et liquides divers
  Emplacement du ou des boîtiers à fusibles
  Alarme (le cas échéant)
  Cric, manivelle, roue de secours

x

INTÉRIEUR : A vérifier
  Boiseries (chocs, défauts, traces ....)
  Plafond (traces, défauts ...)
  Sol (traces, défauts ...)
  Évier et robinetterie dînette (présence du ou des bouchons)
  Tuyaux d'évacuation (pincement, mauvais serrage ....)
  Robinetteries lavabo et douche (présence du ou des bouchons), bac à douche (fissures, étanchéité ..) 
  WC (pivotement, fonctionnement ...)
  Mobilier: vérifier TOUS les placards (présence et nombre d'étagères), tiroirs, portes et cloisons, plateau TV  
  Baies, stores et moustiquaires (ouvertures/fermetures), voilages (le cas échéant)
  Rideaux isothermes cabine
  Lanterneaux (idem que pour les baies)

x

Les APPAREILS: Vérifier que les appareils livrés correspondent à ce qui était prévu et tester leur fonctionnement. 

Notices

Oui / Non

 

Faire brancher le CC sur le 220 v afin de vérifier le fonctionnement du frigo, des prises, du chargeur, et éventuellement du différentiel.

 
 

Vérifier la sécurité de TOUS les appareils à gaz.

 
  Réfrigérateur (gaz, 12v, 220v)  
  Four  
  Plaque de cuisson  
  Boiler  
  Chauffage et air pulsé   
  Centrale électrique (se faire expliquer le fonctionnement), emplacements des fusibles cellule   
  Emplacements et fonctions des robinets de coupure gaz  
  Fonctionnement de l'inverseur gaz et du magiscope (se faire expliquer le fonctionnement)  
  Vérification de la date sur les lyres de raccordements aux bouteilles gaz  
  Éclairages intérieur / extérieur (voir le remplacement des ampoules)  
  Vérification du fonctionnement du panneau solaire (se faire expliquer le fonctionnement)  
  Antennes satellites, TV, radio ( vérifier câblage et raccordement)  
  Emplacement de la batterie auxiliaire et du coupe-circuit (vérifier si la puissance de la batterie est conforme à celle annoncée)  

x

PAPIERS: Vérifier que l’on vous donne:
  Les documentations techniques 
  Les certificats de garanties des différents appareils
  Les documents de garanties cellule et porteur
  La notice cellule, la notice porteur
  Le certificat d'homologation du véhicule
  La carte grise ( provisoire ou définitive)
GARANTIES: Demander des explications sur la garantie cellule et sur la garantie porteur. Si garantie réseau et/ou vendeur, voir les obligations (visites annuelles de contrôle étanchéité, par exemple) et leurs coûts... 

Synthèse réalisée par  Marie-Pierre Dupagne  et mise en page par le webmaster du site.

RETOUR