Balade Landaise.

La Chalosse et les pays de l'Adour.

Mars 2004

En dehors des plages et de la forêt, Les Landes possèdent une région méconnue, faite de vallées et collines verdoyantes: la Chalosse. Pays de volailles avec entre autres le fameux poulet Landais, pays de vignoble bien sur, avec l'excellent vin rouge qu'est le Tursan, mais aussi et surtout pays des célèbres vachettes landaises, car ici chaque village, ou presque, a ses arènes. La Chalosse se situe entre l'Adour et le gave de Pau, et l'art roman y est très présent.
Notre balade qui va nous faire traverser la Chalosse, débute donc à Aire sur l'Adour, agréable petite ville située le bord de la rivière qui lui donne son nom. Réputée pour ses marchés au gras l'hiver, Aire possède quelques beaux monuments. La cathédrale St Jean-Baptiste du XIIème siècle et son orgue, le carmel, la halle aux grains, mais surtout la superbe église Ste Quitterie située dans la ville haute et qui abrite en sa crypte le sarcophage en marbre blanc de Ste Quitterie. Le grand portail gothique fait admirer une scène du Jugement dernier. A côté de l'église, une terrasse réserve un joli point de vue sur la ville. 

Cathédrale St- Jean-Baptiste

L'église Ste Quitterie et son superbe portail roman.

Empruntant la D39 et la D65 à travers la campagne, nous rejoignons Eugénie les Bains, célèbre ville d'eaux. Son magnifique parc d'environ 15 hectares, abritant de nombreuses essences rares, vaut a lui seul une halte dans ce village. 

Eugénie les Bains

Notre route se poursuit vers le sud en direction de Geaune, bastide à place carrée, fondée en 1318 par Édouard II d'Angleterre, et ou se trouve la coopérative des Vignerons de Tursan.  

Par la D111 nous allons rejoindre Pimbo qui, perchée sur sa colline, nous offre une magnifique vue sur les Pyrénées. L'église de ce village, au mur pignon sans clocher, est le seul vestige d'une ancienne collégiale dont la fondation serait attribué à Charlemagne en 778.

Crée en 1268, l'église est accrochée aux coteaux de la vallée de Gabas.   

Nous poursuivons notre chemin par la route des crêtes qui réserve quelques beaux points de vue sur la vallée du Gabas. A travers vignes et collines nous rejoignons Samadet, qui fut une importante manufacture de faïenceries de 1732 à 1838. Cette activité tente de renaître aujourd'hui, grâce à quelques artisans. La ville possède un musée de la faïence. Par la D2, nous rejoignons Hagetmau, capitale de la chaise.  Seul vestige de l'ancienne abbaye bénédictine du IXème siècle, la crypte romane de St. Girons, dont la construction remonterait au XIIème siècle, repose sur quatre colonnes de marbre. Elle est malheureusement fermée et nous ne pourrons pas la visiter. Mais l'heure du déjeuner approche et nous nous dirigeons vers les lacs d'Halco pour la halte du midi. Endroit calme, reposant et solitaire. Du moins en cette saison.

Suite