Balade Béarnaise. (Mars 2003)

Notre balade va débuter à Biron, situé sur la D9,à quelques kilomètres d'Orthez. Arrivé le vendredi soir, nous passons la nuit sur le parking de la Saligue aux Oiseaux, avec l'accord des propriétaires, au pied d'un nid de cigognes, qui est un oiseau en cours de réimplantation en Béarn. La Saligue est une réserve naturelle aménagée, avec cabanes de chasse traditionnelle et postes d'observation.
Une ferme béarnaise abrite un musée, et dans les différents marais, on peut contempler de nombreuses espèces de palmipèdes,  ainsi que de nombreuses variétés d'oiseaux.

Et avec un peu de chance, on peut apercevoir dans le bois, un cerf et sa femelle.

Après cette visite, nous nous dirigeons vers Orthez, capitale médiévale du Béarn durant 200 ans. Le Pont-Vieux qui enjambe le gave de Pau, est l'unique témoin de la bataille qui eut lieu le 27 février 1814 contre l'armée napoléonienne de Soult et qui vit la victoire de Wellington. A l'origine, le pont possédait deux tours. 

Après être passé à la Maison Jeanne d'Albret, abritant aujourd'hui l'office du tourisme, la balade dans le vieil Orthez nous emmène jusqu'à la tour Moncade, haute de 33m, vestige du château construit vers 1250 par Gaston VII de Moncade. Du haut de la terrasse, la vue panoramique porte sur les Pyrénées et la ville de Pau. Au pied de cette tour se trouve une vigne plantée en 1991 pour le 600ème anniversaire de la mort de Gaston Fébus.

 Rejoignant le camping-car par le pont neuf, nous prenons la N647 en direction de Navarrenx.

L'arrêt repas à Loubieng dans un chemin en bordure d'un champ, nous permettra d'observer des chevreuils durant tout notre déjeuner. Navarrenx est une cité bastionnée en forme de tortue. Érigée dans la vallée du gave d'Oloron, elle est entourée de remparts encore intacts. Ville tranquille et accueillante, Navarrenx offre de nombreux emplacements pour les camping-cars.

La terrasse, avec au centre, le puits, offre une vue sur le gave.

La porte St. Antoine, à l'origine, possédait un pont-levis.

La porte St. Antoine vue depuis le demi bastion de la Clochette. Le canon appelé "Si You ti baü", est une copie du plus gros canon de Navarrenx

La poudrière, construite en 1580, pouvait contenir 25000 livres d'explosifs.  La voûte intérieure transmet curieusement les sons et les voix en diagonale, d'un coin à l'autre.

Le bastion des Echos. La meurtrière que l'on aperçoit au fond, répète sept fois l'écho de votre voix.

Le bastion des Contremines, possède une galerie souterraine faisant le tour du bastion dans sa base.

Abandonnant cette bastide médiévale, nous nous dirigeons maintenant vers Sauveterre de Béarn par la D27.

SUITE