Septembre 2004

Direction le Pays Basque pour aller découvrir les gorges de Ehujaré et celles d'Holzarté et d'Olhadubi.

Départ le vendredi soir pour arriver à Sainte Engrace, au parking des gorges de Kakoueta ou nous passerons la nuit. Seuls et tranquilles.  

Le lendemain, nous rejoignons le village de Sainte Engrace (Santa Graxi en Basque), dominé par le pic d'Ohry (2017m).

Stationnement facile à côté de l'église romane du XIème.  

Une visite de ce superbe édifice s'impose. Crée au XIème siècle, l'église abrite des chapiteaux polychromes représentant des scènes biblique. Autrefois, il y avait une relique que les gens venaient prier. Il s'agissait d'un bras de Ste-Engrace, martyrisée en l'an 300 à Sarragosse. Cette relique disparut en 1569 pendant les guerres de religions et ne fut jamais retrouvée.

Un cimetière basque, avec ses surprenantes tombes discoïdales, jouxte l'église. De la terrasse, se devine au loin la station de La Pierre Saint Martin et le pic d'Anie..

Mais maintenant, place à la rando.  Le départ se fait depuis l'église. Il faut traverser le petit pont et prendre à droite. Au 2ème pont, encore à droite et au 3ème pont, à gauche. Un bon sentier nous amène au départ des gorges en 15mn depuis l'église.

 

Le franchissement d'une clôture grâce à un escalier de bois, permets de pénétrer dans les gorges.

Ehujaré est un ancien canyon abandonné par les eaux. Nous cheminons tantôt dans ce qui fut le lit de la rivière, tantôt sur un petit sentier dominé par les falaises hautes de 200m. Ce sentier se transformant parfois en jungle tropicale. Le jour ayant du mal à y pénétrer, certains passages sont très sombres.   

Le chemin grimpe progressivement en suivant les gorges. De passages de rochers à la traversée de sous bois, notre balade nous amène à la grotte de Molerse, ou vingt personnes peuvent s'y tenir. Il nous aura fallu deux heures pour arriver jusqu'ici. Nous n'avons pas prévu de faire le tour complet des gorges qui nous ramènerait à notre point de départ par le bois d'Utzia. Il faut compter six heures pour cela. Nous reprenons donc notre chemin en sens inverse.

Après avoir rejoint le camping-car, nous retournons à Kakouéta pour y déjeuner. Il est 14heures et nous commençons à avoir faim. Une trentaine de vautours volent au-dessus de nos têtes pendant un bon quart d'heure avant de disparaître. Sur les crêtes, nous apercevons le passage des voitures et motos du rallye des Cimes. Nous croiserons d'ailleurs leur route tout le week-end. Nous redescendons tranquillement la D113 en nous arrêtant pour admirer le vert de l'eau du gave de Sainte Engrace, avant la retenue d'eau et sa superbe chute. La couleur verte étant due à la fluorescéine naturelle contenue dans ses eaux.    
Nous rejoignons notre halte du soir au bord du Saison ou nous allons terminer notre journée les pieds dans l'eau. Halte qui nous permets également d'observer de près le passage du rallye.

Nous serons rejoints plus tard par un couple de camping-cariste de l'Isère, que nous retrouverons le lendemain lors de notre balade à Holzarté.

Suite