Balade dans la vallée de la TÊT.

Pâques 2002.

Pour ce long week-end de Pâques, direction les Pyrénées Orientales, avec pour but principal une randonnée dans les Gorges de La Carança. Donc départ le vendredi soir de Tarbes, A64 jusqu'à St Martory, et ensuite direction St Girons en Ariège ou nous passons la nuit, seul sur un grand parking. (Au rond point à l'entrée de la ville, grand parking à droite. Aller tout au fond pour être au calme.)

Samedi 30 mars. Nous empruntons la très agréable D618 qui va nous mener à Tarascon sur Ariège. Route très grimpante également, et sinueuse à souhait. Après avoir traversé plusieurs villages, dont Massat ou se trouve deux grottes préhistoriques, l'arrivée au col de Port, à 1249 m permets une halte bien méritée pour la mécanique. Une superbe vue sur les sommets ariégeois et andorrans s'offre à nous. Ce col sépare le bassin du Salat à l'ouest du bassin de l'Ariège à l'est. 

Col de Port

  La descente nous mène à Tarascon sur Ariège, ville féodale dont le pont sur le Vicdessos relie la ville ancienne à la ville moderne, et qui offre un panorama sur la vallée de l'Ariège. A voir aussi la tour de Castella du XIIIème ainsi que la célèbre grotte de Niaux. La N20 nous conduit à Ax les Thermes, porte du val d'Ariège et de l'Andorre. Station thermale comptant 61 sources dont le débit est d'environ de 3 millions de litres par jour, sa source la plus chaude, celle de Rossignol Supérieur, atteint 78°c.  A voir, juste avant Ax, Luzenac et sa mine de talc à ciel ouvert , l'un des gisements les plus important au monde. Continuant notre route, nous laissons l'Andorre à notre droite et arrivons maintenant au tunnel du Puymorens. Long de 6km, il sépare l'Ariège des Pyrénées Orientales. Après avoir traversé les gorges de la Faou et le saut du Carol, nous atteignons Latour de Carol, départ (ou arrivée) du célèbre petit train jaune.  Dû à l'ingénieur Gisclard, il fut construit de 1903 à 1911 et relie Villefranche de Conflent à travers haute montagne, gorges et défilés dans de superbes paysages sur 66 kilomètres. Il est classé monument historique.

(quelques chiffres: 650 ouvrages d'art dont 19 tunnels, 800m de dénivelé, plus de 1000 virages, Bolquère à 1581m est la gare la plus haute de France). 

Tunnel du Puymorens

Le petit train jaune de Cerdagne

 Nous continuons ainsi jusqu'à Ur ou nous prenons la D618 en direction de Font-Romeu.  La route très pentue nous emmène jusqu'au chaos de Targasonne formé de blocs granitiques et qui s'étend sur plusieurs hectares. Targasonne est également connu pour sa centrale solaire d'EDF, Thémis, aujourd'hui inexploitée . En arrivant au village d'Odeillo, sur la droite se trouve un four solaire impressionnant. Imaginez un miroir de 2000m² fait de 9500 facettes de verre. Ce qui en fait le laboratoire solaire le plus grand au monde, construit tout de même en 1968 par Félix Trombe. 

Four solaire d'Odeillo

Pont Séjourné La descente nous conduit à Montlouis, que nous visiterons au retour. Nous voici de retour sur la N116. Descente en lacets en suivant les gorges, nous croisons l'itinéraire du petit train jaune  plusieurs fois. Passage sous le pont Séjourné, construit de 1906 à 1908. D'une longueur de 237 mètres il franchit la rivière à 65 mètres au dessus d'elle et est constitué de deux étages. 

Et la descente continue jusqu'à Villefranche de Conflent (pratiquement 1000 mètres de dénivelé depuis Montlouis). La montée sur Vernet les Bains située à 650 mètres d'altitude nous permets d'observer le Canigou dominant la plaine du Roussillon (2784m). Vernet est également le premier village arboretum de France avec 1500 espèces d'arbres répartis dans le village. 

En arrivant à Casteil, un parking réservé aux camping-cars se trouve sur la gauche. Possibilité de passer la nuit, mais pas d'eau ni de vidange. Le village se trouve juste au dessus, à 2mn à pied. Ce parking est donc le point de départ pour monter à l'abbaye de Saint Martin du Canigou.

Aire camping-car

Ci contre, fait assez rare pour être signalé, un panneau indiquant les modalités d'usages et les restrictions concernant le parking réservé aux camping-cars. On y trouve également la charte du camping-cariste.

Dommage que cet endroit ne possède pas de services (eau et vidanges).   

Balade.

St.Martin du Canigou. 

Durée: 40mn -- Dénivelé: 300m -- Difficultés: aucunes

 

L'abbaye fût construite en 1007 sur un à pic rocheux par Guifred, comte de Cerdagne. Il est enterré dans le tombeau qu'il a lui-même creusé dans le roc. Endommagée en 1428 par un tremblement de terre, elle fut abandonnée par les moines en 1783 et laissée aux mains des pillards. En 1902 une souscription est lancée pour la sauver de la ruine. La restauration débute de 1902 à 1932, puis de 1952 à 1971. Puis en 1988 l'abbaye retrouve enfin sa vocation, et est ouverte au public. C'est l'un des plus beau monument d'art roman des Pyrénées.

St Martin du Canigou

chapelle

Au cours de la montée se trouve une petite chapelle, qui offre un point de vue magnifique. L'abbaye se trouve à 15 minutes de là.

St.Martin du Canigou

St.Martin du Canigou

St.Martin du Canigou

Après la visite de ce lieu superbe, nous redescendons déjeuner au camping-car avant de retourner à Villefranche de Conflent dont la visite s'impose.  

Villefranche de Conflent

Ville fortifiée du XIIIéme au XVème siècle, Villefranche barre toute la vallée du TÊT. Elle se situe au confluent de trois vallées: le Conflent, le Capcir, la vallée de Caroll. Deux portes permettent d'entrer et de sortir de la cité. L'une vers la France, l'autre vers l'Espagne. Les remparts avec poivrières datent du XVIème. Le fort Libéria, forteresse militaire construite par Vauban en 1681, domine la ville de 180 mètres, et est relié à celle-ci par un souterrain de 799 marches. C'est également la cité du marbre rose, que l'on aperçoit sur certaines façades.

Une des portes de la cité. On aperçoit au dessus le fort Libéria.

Fort Libéria

L'entrée du fort Libéria, qui fut "La prison des Dames".

Villefranche de Conflent

Thues entre Valls

  Le but réel de notre sortie dans les P-O approchant, nous nous rendons à Thuès entre Valls ou nous passerons la nuit sur le parking du départ de notre randonnée. Eau, wc, téléphone, emplacements calmes. La commune est en train de construire une aire pour les camping-car sous la gare du petit train jaune, eh oui, encore lui, juste au dessus du parking actuel. Il est préférable de stationner au fond du parking  pour éviter le bruit de la route et être plus au calme. Nous serons d'ailleurs le seul camping-car de toute la soirée.

SUITE